Infographie : trente ans de suicides par arme à feu

Les hommes sont six fois plus nombreux que les femmes à mettre fin à leurs jours par ce moyen. Le Groenland et les Etats-Unis sont de loin les plus touchés par ce phénomène, précisent des données internationales.


Par Hervé Morin

Le 01 juin 2022

© Le Monde


Depuis une trentaine d’années, le nombre de suicides par arme à feu reste stable, en valeur absolue : en 2019, il s’établissait à 52 694 morts dans le monde, parmi lesquels figuraient six fois plus d’hommes que de femmes. Sur une planète toujours plus peuplée, cela signifie que le taux de mortalité liée à ce type de suicide a baissé de 2 % par an, selon les évaluations d’une équipe serbe publiée dans Plos One le 25 mai. Irena Ilic (université de Belgrade) et ses collègues se sont appuyées sur des données collectées dans 204 pays par l’Institute for Health Metrics and Evaluation (Seattle). Le Groenland et les Etats-Unis sont, rapportés à leur population, largement les plus touchés. La France figure au dixième rang pour les hommes. Les chercheuses soulignent que les différences majeures entre pays suggèrent qu’il existe des marges de manœuvre pour réduire ce fléau.





4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout